Ahmed Slama, Journal banal, Juillet, Non classé, Numérique, Prothèses, Sud

Il y eut… au revoir

Il y eut cette lumière, méridionale, qui tout assombrissait. Une étreinte, à proximité des remparts. Salut du ballet voiturier. L’œillade appuyée sur ses seins,  que diaprait le tissu sombre, diaphane, les graver, ces deux monts, leurs formes, ce grain de beauté, surtout, posé.

Il y eut des promesses. Voix embrumées ; humeurs désolées. L’absence, cette absence réciproque, on la comblerait, prothèses numériques ; communications web, courriels et messageries instantanées. Vivre par ces yeux ; écrans vitreux, par ces sons ; grésillements de haut-parleurs. On s’en contenterait, quoi de mieux ?

27 Juillet 2016

Ahmed Slama

Publicités