Ahmed Slama, Journal banal, Juillet, Non classé, Sud, train, voyage

Il y eut… ce mouvement

Il y eut ce train, ces trains plutôt. Trois. Gare, billet présenter. Quérir sa place, la 880. Voiture, 18, ces sièges débordés, des mains, des jambes, des enfants ; leurs cris. Tâter mon sac, mes poches en quête du rectangle plastique, cette boîte,  étui à pilules, moussues, de silence ; les vriller ces bouchons d’oreilles et les glisser, délicat dans le geste. Atmosphère sonore tamisée, résurgence de ces sons, ces bruits, imperceptibles. Impacts des os, ceux de mes doigts,  clavier. Ceux du talon, aussi, au moindre pas.

Il y eut cette vitesse, progressive, défilement, mouvance du paysage qui happe, déroule ces fils dont on suit le cheminement statique, hypnotique, à chaque jonction, entremêlement de lignes, fluide,  elles s’embrassent, puis ces stops, brusques, itératifs, pylônes où les lignes, plus ou moins tendues, sillons gravés au ciel, reprennent,  sursaut oculaire, dans l’encadrement du hublot ferroviaire.

27 Juillet 2016

Ahmed Slama

Publicités
Ahmed Slama, Journal banal, Juillet, Non classé, Numérique, Prothèses, Sud

Il y eut… au revoir

Il y eut cette lumière, méridionale, qui tout assombrissait. Une étreinte, à proximité des remparts. Salut du ballet voiturier. L’œillade appuyée sur ses seins,  que diaprait le tissu sombre, diaphane, les graver, ces deux monts, leurs formes, ce grain de beauté, surtout, posé.

Il y eut des promesses. Voix embrumées ; humeurs désolées. L’absence, cette absence réciproque, on la comblerait, prothèses numériques ; communications web, courriels et messageries instantanées. Vivre par ces yeux ; écrans vitreux, par ces sons ; grésillements de haut-parleurs. On s’en contenterait, quoi de mieux ?

27 Juillet 2016

Ahmed Slama

Ahmed Slama, Atmosphère, Journal banal, Juillet, Route, Sud

Il y eut… ce voyage

Il y eut cet éveil, précipitation brumeuse. Froid de juillet, celui d’un soleil encore absent. Attente, parking attenant, cette rencontre. Puis la route que déroulait la gomme striée. Autoroute du soleil, son bitume qui s’échauffait jusqu’à la pente, là-bas, mer. Marseille.

Il y eut ces terrasses, leurs serveurs indolents aux langueurs déférentes, l’absence de wifi, de son code quelques fois. Il s’agissait d’en user, quête de ces bestioles mercantiles ; vapeurs, violettes, qui se matérialisèrent, boule obscure, rongée de sclérotique. Spectre de mes turpitudes paperassiéres ?

Il y eut cette plage. Je les y attendais. Pas d’ondes numériques. Seule la brise sablonneuse. Elles vinrent et s’assirent devant, voiture. Ces sœurs. Quelques palabres précautionneuses. Je dormis sans rêve jusqu’au parking premier ; elles ? poursuivirent, moi ? je rentrai, ville des papes ; train Paris.

27 Juillet 2016

Ahmed Slama